Relicom

Ce carnet de recherche prolonge et diffuse le travail du réseau de recherche en sciences de l’information et de la communication Relicom, “Communication et espaces du religieux”, créé par trois chercheurs (Paris, Lyon, Dijon), David Douyère, Odile Riondet et Stéphane Dufour (maîtres de conférences au Labsic, Université Paris 13, et au Ciméos, Université de Bourgogne) pour permettre aux chercheurs travaillant sur ces questions de confronter leurs approches et travaux…

Le carnet de recherche Relicom s’intéresse par conséquent avant tout aux dimensions communicationnelles du religieux et des religions : langage, écriture, discours, images, médiations, médias, outils et techniques de communication…

Les questions de communication relatives aux espaces du religieux, telles qu’abordées par ce carnet, nous semblent relever de huit domaines :

1. les modes de communication et les pratiques d’information et de communication des religions ;
2. les signes produits par les groupes religieux dans leur activité liturgique ou de prière;
3. les approches théoriques de la communication proposées par les religions, lorsqu’elles font de la communication un objet proprement théologique ;
4. la manière dont les religions s’efforcent de théoriser l’échange, le dialogue, l’interrelation ;
5. la manière dont l’information et la communication sont mobilisées dans le cadre des relations institutionnelles des religions ou des mouvements religieux ;
6. la manière dont les religions pensent l’espace médiatique et leur intervention dans l’espace public ;
7. les pratiques communicationnelles ou de mise en visibilité de membres des organisations religieuses dans l’espace public ;
8. la manière dont les médias abordent les religions (la trace laissée par les religions dans l’espace public).

Au-delà des objets et de la réflexion sur la communication (théories du langage, de l’écriture, de l’image et de la communication, en présence ou à distance), c’est à une approche communicationnelle de ces questions que nous (nous) sommes invités : étudier les discours, signes, médiations, dispositifs socio-communicationnels qui disent l’opération religieuse, de façon pragmatique, sociale, ou théorique.

Il ne s’agit pas ici de se limiter à une approche (sémiologie, approche socio-économique, socio-pragmatique, organisationnelle…), mais d’étudier les dimensions informationnelles et communicationnelles du religieux et de permettre aux Sic dans leur ensemble de s’approprier ces questions.

Le but de ce carnet et de ce réseau de recherche n’est évidemment pas de constituer une doctrine scientifique de la communication religieuse, encore moins une méthodologie unique d’approche, mais de confronter, rassembler dans un espace provisoirement commun, et de comparer nos recherches, qui peuvent relever de sous-champs spécifiques des sciences de l’information et de la communication , pour les enrichir et les éclairer, les différencier aussi, mutuellement. Ceci, en retour, pourrait enrichir les sciences de l’information et de la communication de nouveaux objets, approches, théorisations et questionnements.